Jules Sambou, Président du Collectif Africain de Soutien au Président Hissein Habré : « Les peuples africains sont mal informés sur l’affaire Habré ».

Le collectif africain de soutien au Président Hissein Habré( le CAS-Habré) a rencontré, ce mardi à Dakar, la presse pour se prononcer sur les récents développements de cette affaire au niveau gouvernemental ainsi qu’au niveau judiciaire.  Les membres de la structure forte, aujourd’hui, de qelque1356 adhérents éparpillés dans la sous région ouest –africaine sont d’avis que les africains sont abusés sur l’affaire de l’ex homme fort de Ndjaména.

A en croire Monsieur Jules Sambou son Président : « Il faut qu’on arrête cet harcèlement dirigé contre Hissein Habré.Le Sénégal doit respecter l’asile politique accordé à cet ancien chef d’Etat. Ceux qui s’agitent ont trop attendu pour le faire.C’est en 1999 que des hommes soit disant victimes d’Habré sont venus accompagnés d’un bataillon d’ONG pour avoir sa peau.Il faut dire qu’il y’a trop de mensonges et de machination, voire d’extrapolation sur ce problème.Aujourd’hui, les peuples africains sont abusés sinon mal informés sur l’affaire Hissein Habré ». M.Sambou de plaider pour impartialité dans le dossier judiciaire de l’ancien Président tchadien : «  Un jugement est déjà fait sur cette affaire.Si on devrait repartir à zéro , que l’on convoque tous ceux qui se sont mêlés à cette affaire.Aujourd’hui, nous ne serons pas seul dans cette affaire . Tout Ouakam est derrière nous et la vérité est devant nous !».