Traque des biens mal acquis : Karim Wade arrêté !

karim wade  Le fils de l’ancien président de la République du Sénégal, Karim Wade est en garde à vue à la gendarmerie de Colobane depuis hier, lundi. Il a été cueilli manu militari chez lui.

Depuis le 15 mars dernier, le procureur spécial de la Crei avait servi une mise en demeure à l’ex-ministre d’Etat, karim Wade pour qu’il justifie le caractère illicite de sa fortune, estimée à 694 milliards de francs cfa.

Le fils de l’ancien chef d’Etat Sénégalais est, selon le procureur spécial de la Crei propriétaire de plusieurs sociétés.

  Selon, Me Ciré Clédor Ly, un des avocats de Karim Wade  un dossier constitué de trois mille (3000) pages est déposé depuis hier matin . Pour Me Ly, cela nécessite forcément davantage de temps.

 

Biens mal acquis : Abdoulaye Wade intouchable ! Abdoulaye Baldé prêt à allier avec le M23 et Y’en a marre.

Le président sortant Abdoulaye Wade peut dormir tranquillement. Car, il ne saurait être inquiété nullement sur les biens mal acquis, parce qu’il est intouchable.

C’est du moins ce qu’a déclaré hier, sur les antennes de France24, le président Macky Sall.

Interpellé sur les biens mal acquis, le président Macky Sall laisse entendre que son prédécesseur est intouchable. Cependant, il a dit à nos confrères de la chaîne française que des audits sont en cours, avant d’ajouter que toute les lumières seront faits.

« Nous devons lutter contre toutes les fléaux nuisibles à la bonne gouvernance » dit-il.

« Il n’est pas écarté d’ouvrir des poursuites judiciaires contre les personnes concernées »martèle le chef de l’Etat Sénégalais.

Le président Macky Sall informe que la machine judiciaire pourrait s’emballer bientôt. Donc les proches de Wade sont avertis.

Sur un autre registre, Abdoulaye Baldé ancien ministre d’Etat sous Wade , devenu maintenant le leader de l’union centriste du Sénégal lance des piques à Macky Sall. Son parti a été crée, il y’a de cela quelques mois. Ledit parti compte élargir sa base dans toute l’étendue du territoire national.

« Nous sommes dans l’opposition et s’il y’a des gens qui sont à côté du peuple, nous y serons avec eux. Nous sommes un parti centriste et modéré et à chaque fois qu’on a constaté que les intérêts du peuple sont menacés, que le gouvernement mis en place n’applique pas le programme pour lequel il a été élu, nous nous mettrons à côté de ceux qui le combattent » a soutenu Abdoulaye Baldé, le leader de l’union centriste du Sénégal.

« Nous sommes prêts à nous allier avec le M23 et Y’en a marre » pour défendre les intérêts du peuple » ajoute t-il.

 

Augmentation du gaz et du gasoil : Coup dur pour les ménagères !

Depuis que le Sénégal s’est installé au pouvoir, le Sénégal vit dans une impasse totale. Les Sénégalais ne savent plus à quel sain se vouer à cause des difficultés de l’heure. Coup dur pour les familles : parce que le Sénégal vit des moments le moins difficiles. Certains regrettent le départ du président sortant Abdoulaye Wade, tandis que d’autres dénoncent le mauvais jeu de Macky Sall qui, selon eux, n’a pas respecté ses engagements.

« Tout est cher dans le pays, on a augmenté encore le gaz. Le prix retourne là où il était » se plaint une femme ménagère que nous avons rencontrée aujourd’hui au marché Thilène.

« Si Macky Sall ne peut pas mieux faire que Wade, mieux vaut qu’il laisse le pays avant d’aller très loin » ajoute t-elle.

« Franchement, je n’ai rien  compris de Macky Sall. Depuis le départ de Wade, rien ne marche dans ce pays » a soutenu pour sa part, un chauffeur de taxi.

Le chauffeur de taxi d’expliquer : « le prix du gasoil a augmenté ».

Dans ces conditions, le chauffeur de taxi indique qu’il est impossible que lui et ses collègues puissent s’en sortir.

« Personnellement, je regrette le départ de Wade » déclare Mme Bâ  travaillant à Enda graf. Elle laisse entendre que les Sénégalais viennent de savoir que Wade est un travailleur.

« Même si Wade fait des erreurs, nous devons reconnaître au moins qu’il a bossé pour son pays. Avec Macky Sall, j’ai peur ; en plus du jour au lendemain, il nomme des ministres conseillers. J’ai appris aussi à travers la presse qu’il va augmenter son gouvernement » martèle Mme Bâ.

En tout cas, l’emballage la plus utilisée, celle de 6 kg qui s’échangeait à 3 350 Fcfa, vaut désormais 3 700 Fcfa, une hausse de 350 Fcfa. Celle de 9 kg qui valait 4 985 Fcfa, passe à 5 510 Fcfa, soit une augmentation de 525 Fcfa. En ce qui concerne l’emballage de 12.5 kg, il faut désormais 7 905 Fcfa pour l’obtenir contre 7 170 récemment ; et celle de 38 kg, 24 025 contre 21 795 de nos francs, soit une augmentation considérable de plus de 2000 francs.

Au-delà des maux, le monde rural souffre énormément. Mais les autorités n’en ont cure. Elles n’ont d’yeux que pour leurs intérêts personnels ; elles font la sourde oreille comme si rien n’y était. Et pire, le président Macky Sall promet d’augmenter la taille de son gouvernement. Pendant ce temps, les prix des denrées de consommation continuent, de monter en flèche… Au grand dam de l’éternel dindon de la farce. Gorgulou Sénégalais, bien sûr …
 

Mal gouvernance de Wade : 2500 milliards perdus sous son règne !

Le président sortant Abdoulaye Wade a obtenu une très mauvaise note concernant sa gestion de règne durant les douze ans qu’il a gouverné le pays. 2500 milliards sont perdus ; Transprency International compte activer son réseau pour le rapatriement de cet argent.

Encore des révélations pour le régime libéral qui ne cesse de recevoir des coups depuis qu’il a perdu le pouvoir. Selon Transparency International, le pouvoir d’Abdoulaye Wade a dilapidé les biens du pays.

La présidente deTransparency International Mme Huguette labelle était à Dakar, la semaine dernière pour une visite de travail.

Au Sénégal pour quelques jours, elle  en profité  durant son séjour, pour rencontrer la presse.

Elle a soutenu que sa structure travaille de très prés avec les pays occidentaux du G20 ; c’est là où se trouvent les biens. Ils sont dans les banques et les établissements.

En même temps, elle a fait comprendre aux journalistes que Transparency International travaille  aussi avec ces institutions.

Selon elle, la corruption  a fait perdre le Sénégal 2500 milliards  en 12 ans ; elle trouve cela très grave dans un pays qui se dit un modèle démocratique.

Sur ce point, elle indique que sa structure va activer rapidement son réseau pour le rapatriement des biens mal acquis.

Pour Transparency international, le système de gouvernance est presque détruit durant ces douze ans.

La présidente Mme Huguette Labelle demande à Macky Sall de poser rapidement des jalons.

Tout en saluant les actes posés par le président Macky Sall, elle suggère aussi que ceux-ci soient bien posés.

« Lorsqu’on veut faire de nouvelles lois, il faut renforcer la cour, beaucoup de personnes qui ont quelque chose à y perdre parce qu’ils gagnaient avant, vont repousser ces actes » dit-elle.

Elle demande à Macky Sall de mettre le doigt sur la plaie en allant  très vite.

Mais la question que l’on se pose est de savoir si le président Macky Sall aura réellement les moyens de rapatrier cette importante somme.