Vih/Sida : les écoles ne sont pas sensibilisées

SIDAMartin  enseignant dans un collège privé à Ouakam dit que le niveau de sensibilisation au Vih est plus élevé en primaire que dans les écoles secondaires. Il souligne la nécessité d’enseigner le Vih dés le niveau primaire.

« Nous ne devrions pas prétendre que les enfants sont trop jeunes pour comprendre les questions touchant à la sexualité, parce que sinon, ils l’apprendront par d’autres moyens » explique t-il.

Martin est devenu un défenseur de l’éducation du Vih dans les écoles et saisit toutes les opportunités pour former les enseignants et les élèves sur le sujet. De nombreuses personnes des communautés environnantes viennent le consulter pour des questions touchant au Vih.