« Désormais les nouveaux bacheliers vont s’inscrire en ligne » annonce le professeur Mary Teuw Niane, Ministre de l’Enseignement Supérieur

 

les bacheliers

les bacheliers

Du nouveau au Sénégal. A partir du mois d’octobre prochain, les nouveaux bacheliers vont s’inscrire en ligne. C’est ce qu’a déclaré le professeur Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche en  lançant  officiellement au mois de juin dernier, le nouveau processus de pré-inscription, d’orientation et d’inscription des nouveaux bacheliers pour l’année 2013 /2014. Il est matérialisé sur le portail :http : //www.campusen.sn.

« La généralisation de la pré-inscription en ligne des nouveaux bacheliers désirant poursuivre leurs études dans les universités publiques s’appuie sur deux expériences d’envergure nationales réussies » avait soutenu  Mary Teuw Niane, le ministre de l’enseignement supérieur, lors d’une conférence de presse.

Pour le ministre de l’enseignement supérieur, le lancement de cette plateforme est une première étape dans la mise en œuvre du système de gestion et d’information de l’enseignement supérieur qui sera complètement opérationnel pour la rentrée 2013-2014.

Selon lui, il comportera la gestion et le suivi à savoir les orientations, des inscriptions et du pédagogique.

« Les étudiants sont soumis souvent à des tracasseries inutiles, des lenteurs inexplicables et des délais au moment des inscriptions et du payement des droits d’inscription. Et pire, les inscriptions à l’université Cheikh Anta Diop, courent assez souvent jusqu’au mois de Mai » a fait savoir le ministre.

Évidemment, explique Mr Niane, une telle situation hypothèque lourdement la qualité de la formation en ne lui consacrant pas le nombre de semaine ou du volume horaire requis.

Pour cette année, Mary Teuw Niane laisse entendre « que le processus d’orientation et d’inscription des nouveaux bacheliers sera terminé à la fin du mois d’Octobre. Les années suivantes l’objectif est de l’achever à la mi-septembre » dit-il.

Maintenant, la question est de savoir si, les étudiants vont entendre le message du ministre de l’enseignement supérieur. La réponse dans les tout prochains mois avec la nouvelle rentrée universitaire.

Et les bacheliers non encore orientés? Que faire avec cette catégorie? Des questions qui, jusqu’ici n’ont aucune réponse.