Cheikh Bamba Dièye annonce : « une aide conséquente sera octroyée aux médias publics et privés »

  bamba-dièye1 Ouvrant la cérémonie officielle de la conférence internationale sur les technologies et applications des systèmes globaux de navigation par satellite, Cheikh Bamba Dièye ministre de la communication et de l’économie numérique a laissé entendre qu’une aide conséquente sera octroyée aux médias publics et privés.

Promouvoir et vulgariser les aspects scientifiques auprès des universités, tout en sensibilisant les institutions africaines ; c’est du moins l’objectif de la conférence internationale sur les technologies ouverte hier, dans la capitale Sénégalaise. a estimé le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’ économie numérique, Cheikh Bamba Dièye.

« Notre démocratie pourra se consolider avec l’avènement d’une presse libre et apte du point de vue financière, afin d’avoir les moyens d’informer dans les meilleures conditions », a soutenu le ministre de la communication Bamba Dièye, à l’entame de ses propos. Il a continué son speech en apportant des précisions concernant le quitus fiscal dont les entreprises de presse doivent s’acquitter.
« Il y a un ensemble de dispositifs qu’il faut voir »dit-il. Toutefois, il reconnaît qu’il est temps de mener la grande réflexion dans le seul souci de trouver la meilleure formule. A ce niveau, il a indiqué avec force que tous les citoyens sont égaux et que toutes les activités se valent.
« ’Personne ne veut aujourd’hui militer pour l’exemption complète des taxes car tout le monde doit participer au développement du pays. Et cela, la presse l’a bien compris » a fait savoir le ministre de la communication.

Avant d’annoncer : « une aide conséquente sera octroyée aux médias publics et privés ». IL poursuit en laissant entendre que le code de la presse va clarifier le débat ; ce qui à ses yeux permettra de garantir un plan de carrière efficace pour tous les journalistes. Pour sa part, Ousmane Badiane, premier vice-président du conseil régional de Dakar a salué la bonne organisation de la conférence. Il a soutenu que les nouvelles technologies seraient d’un très apport pour les élus locaux. « Nous vivons dans un monde régi par l’économie du savoir » a-t-il martelé.

Mais l’Afrique est-elle prête à exploiter les systèmes de navigation ? La question taraude les esprits et a du mal à trouver une réponse.

 

The following two tabs change content below.
metzou8
Journaliste professionnel diplômé, titulaire aussi d'un master en communication et marketing. J'exerce le journalisme depuis une vingtaine d'années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *