Journée Internationale pour l’élimination contre la pauvreté : l’Etat du Sénégal s’engage dans le combat

  A l’instar  des autres pays, le Sénégal a célébré le 31 octobre 2012 la journée internationale pour l’élimination contre la pauvreté avec comme thème : « Dynamique de la pauvreté au Sénégal de 2000 à 2012 : quelles leçons apprises et perspectives ».

Le Sénégal s’est engagé activement dans la mise en œuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté fondée sur une croissance redistributrice et la satisfaction des besoins de base des populations pauvres. Le consensus autour de cette stratégie a mis l’accent sur la nécessité d’une mobilisation des décideurs politiques, des acteurs nationaux et des partenaires au développement pour lutter contre la pauvreté. « Les politiques ont débuté avec l’élaboration des documents de stratégie de réduction de la pauvreté. Du fait du processus participatif qui fonde sa légitimité, le DSRP sera le cadre de référence de toutes les interventions de tous les acteurs » a soutenu Ibrahima Diouck, à l’ouverture de la cérémonie officielle de la journée internationale pour l’élimination contre la pauvreté.

De l’avis de Mr Diouck, ce cadre servira de base pour l’élaboration des plans sectoriels de développement et des programmes d’investissement.

« La pauvreté est un phénomène multidimensionnel. C’est pourquoi plusieurs définitions et approches existent afin de la cerner »  dit-il.

Pour Mr Diouck, le Sénégal dispose d’importantes ressources informationnelles pour un meilleur suivi de la Pauvreté : « les différentes enquêtes réalisées depuis 2001 avec l’enquête de perception de la pauvreté au Sénégal, puis en 2005 avec l’enquête de suivi de la pauvreté 1 et enfin la deuxième enquête de suivi  réalisée en 2011 ont fourni des informations statistiques sur l’incidence de la pauvreté par région mais aussi sur les priorités des populations » laisse t-il entendre.

Avant d’ajouter : « traiter de la problématique de la dynamique de la pauvreté revient à étudier l’évolution du phénomène sur une période donnée ».

Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a investi au Sénégal 3 milliards de francs dans la lutte contre la pauvreté qui lui ont permis d’atteindre  »d’importants résultats » dans des initiatives communautaires, a laissé entendre pour sa part la représentante résidente, Fatou Binetou Djibo.

Selon ses explications, un fonds d’insertion des sortants de l’enseignement technique et de la formation professionnelle d’un montant de plus de 323 millions de francs a permis la mise en place de 130 micro-entreprises par an au profit des femmes et des jeunes, générant ainsi 228 emplois directs et 128 emplois indirects.

The following two tabs change content below.
metzou8
Journaliste professionnel diplômé, titulaire aussi d'un master en communication et marketing. J'exerce le journalisme depuis une vingtaine d'années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *