Bien mal acquis : Luc Nicolai, grand promoteur de lutteur arrêté

Un grand promoteur de lutte est tombé dans les filets de la justice : il se nomme Luc Nicolai.

Le célèbre promoteur de lutte a été arrêté le wek-end dernier dans la région de kaolack en provenance de la Gambie.  En garde à vue à Thiès, le promoteur de lutte risque d’aller en prison aujourd’hui, puisqu’il fera face ce mardi au procureur sauf changement de dernière minute.

Luc Nicolai est accusé pour une sombre affaire de présumé trafic de drogue, même si son avocat préfère pour le moment parler d’accusation d’extorsion de fonds.

Le promoteur de lutte a toujours fait l’objet d’accusations, mais il n’a jamais été inquiété.

Dans le cercle des promoteurs, il est le plus nanti ; car il n’hésite pas à débourser 200 millions pour organiser un combat.

Malheureusement pour ce grand homme, il a été arrêté dans la nuit du samedi à Dimanche à hauteur du croisement Passy. C’est dans la région de kaolack.

Luc Nicolai a été arrêté par la brigade de recherches de kaolack avant d’être conduit à la brigade. Son véhicule sera parqué aussi à la brigade.

En garde à vue depuis le samedi, il sera entendu aujourd’hui, par le procureur sur les raisons de son arrestation.

Dans le cadre de cette enquête, il semblerait que les douaniers qui avaient perquisitionné le bureau de Bertrand Touly ont commencé à défiler depuis hier à la brigade de recherche de Thiès. Cet homme est le président directeur général du complexe hôtelier, le Lamantin Beach. Selon nos informations que nous avons recueillies, le PDG de lamantin entretenait avec le promoteur un réseau puissant.

En tout cas, l’on en saura davantage sur cette arrestation de luc nicolai dans les prochaines heures. Nous y reviendrons.

 

The following two tabs change content below.
metzou8
Journaliste professionnel diplômé, titulaire aussi d'un master en communication et marketing. J'exerce le journalisme depuis une vingtaine d'années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *